Trop de TV : un impact négatif sur nos capacités cérébrales à partir de 40 ans

Telle est la conclusion d’une nouvelle étude réalisée par des chercheurs américains des universités d’Alabama et Columbia. Selon cette étude, dont les résultats ont été présentés dans le cadre de la Conférence virtuelle de l’American Heart Association, une exposition quotidienne trop importante à la télévision pourrait avoir des effets délétères sur notre cerveau, notamment à partir de la quarantaine (diminution de la taille du cerveau et déclin cognitif). De façon plus précise, le suivi sur le long terme d’une cohorte de volontaires âgés de 50 à 70 ans a permis de mettre en avant ces effets négatifs :

  • les personnes très consommatrices de télévision au milieu de leur vie ont un déclin de 6,9 % de leurs fonctions cognitives à l’âge de 70 ans ;
  • cette exposition importante contribue également à réduire de 0,5 % leur matière grise par rapport aux personnes regardant peu la télévision.

 

Alors que la pandémie de COVID nous pousse à passe plus de temps à la maison, cette étude devrait nous inciter à limiter notre usage de la télévision au profit d’activités moins sédentaires et plus stimulantes sur le plan cognitif.

Consulter l’article en ligne